Pendant les guerres de religion , dès la fin du 17-ième siècle  des groupes se manifestaient à Congénies et dans la Vaunage par leur foi dans la non-violence et la simplicité de leur réunion. Ces groupes furent créés par des chrétiens pacifistes locaux, issus du courant mystique huguenot.
 Au début du 18ème siècle, on les voit reprocher aux Camisards leurs actions violentes,  leur envoyant une longue lettre pour essayer de les dissuader de continuer à faire la guerre au roi Louis Quatorze.
  Devant leur échec, ils s’éloignèrent des Protestants et furent désignés sous le nom de « couflaîres »un mot occitan  signifiant être « gonflés, être remplis » ou encore soupirer .En effet,  certains, pendant les services religieux, s’agitaient, soupiraient, comme si saisis par l’Esprit. Beaucoup d’entre eux furent persécutés.


Nombreux, ces Couflaîres avaient besoin d’un lieu pour se réunir, mais n’avaient toujours pas l’autorisation de le faire, et cela jusqu’à la Révolution de 1789. 
Ayant entendu parler du mouvement quaker en Angleterre qui semblait proche de leurs idées les Couflaires établirent peu à peu des rapports avec les Quakers britanniques 
 A la veille de la Révolution, une délégation de sept Quakers anglais, irlandais et américains débarquèrent à Congénies après un long voyage en péniche  puis en diligence. Ils visitèrent plusieurs villages de la Vaunage et furent partout très bien reçus.
 Durant ce séjour, les Couflaires demandèrent à devenir officiellement Quakers et furent accueillis comme membres de la Société religieuse des Amis (l’autre nom des Quakers). Il y avait au 19ième siècle environ 200 familles quakers dans la région du Gard
 Il a fallu attendre1822-1825 pour que la Maison Quaker de Congénies soit bâtie, grâce à un legs américain et des dons britanniques.


Mais à la fin du19ième siècle, le nombre des Quakers déclina rapidement: Pour ne pas faire le service militaire obligatoire généralisé sous la troisième République et éviter la prison, de nombreux jeunes Quakers s’exilèrent en Angleterre ou aux Etats-Unis.
 En1928, la dernière Quaker s’éteignait, la maison quaker fut vendue,le mouvement Quaker disparut du midi jusqu’en 1995. Il  se développera rapidement à  Paris et dans le Nord, grace à l’influence d’autres Quakers qui donnèrent un nouvel élan au Quakerisme en France et dans la  région parisienne  en particulier. Ils eurent une action sociale très importante.


Entre temps, La maison quaker eut divers usages: une grange, un petit hôpital de convalescence pendant la guerre de 1914-1918, et résidences de plusieurs familles quakers anglaises.


En 2003, l’ancienne maison a été rachetée par l’«Assemblée de France » quaker grâce à la vision d’un petit groupe de Quakers et des dons généreux d’Amis du monde entier. Des bénévoles  ont travaillé dur afin de rétablir le jardin et rénover l’ancien bâtiment;  Le Centre Quaker a pu enfin ouvrir ses portes, et maintenant une réunion de recueillement a lieu tous les dimanches.

En dehors de ces réunions des activités non cultuelles sont organisées régulièrement et une série de rencontres est prévue en automne pour partager avec les habitants de la Vaunage leurs joies, leurs inquiétudes et leurs espoirs dans les jours difficiles que nous vivons actuellement.

Françoise Tomlin
Congénies

Adresse

Maison Quaker
11 avenue des Quakers
30111 Congénies
France

Phone

+33 (0)4 66 71 46 41 ou
(0)6 52 24 70 82 (mob)

Nous contacter par mail

Pour  hébergement :
reservations@maison-quaker-congenies.org

Pour renseignements :
info@maison-quaker-congenies.org

Contacter les Amis-résidents :
amis-residents@maison-quaker-congenies.org

Secrétaire du groupe quaker languedocien :
groupelanguedoc@maison-quaker-congenies.org